Paris Games Week – 6CUP – Jour 1

Paris Games Week – 6CUP – Jour 1

Résumé de la première journée des phases finales de la 6 CUP

 


 

Les quarts de finale viennent de se terminer, et nous tenons donc nos 4 demi finalistes. La logique aura été globalement respectée, puisque les 4 équipes de Pro League sont qualifiées pour la suite de la compétition.

Nous avons ainsi pu assister à 4 matchs de haut niveau, qui auront vu s’affronter des équipes d’expérience et des formations plus jeunes et proposant un gameplay très agressif.

 


 

La journée aura commencé par un match opposant Millenium (qui nous le rappelons terminera son activité esportive d’ici à la fin de l’année) à 3DMax, qui s’est soldé par une victoire 2 à 0 (6-4 / 6-4) pour l’équipe Millenium. L’équipe de 3DMax est très bien entrée dans son match sur la première map en dominant réellement les premiers rounds, avant que Millenium ne se ressaisisse et parvienne à prendre l’avantage. La deuxième map aura donné lieu à beaucoup plus d’affrontements laissant parler le skill plus que la stratégie. Là encore, malgré un très beau jeu proposé par 3DMax, ce sera finalement Millenium qui aura réussi à l’emporter. Un titre à défendre pour l’équipe de Millenium, pour ce qui pourrait de plus être la dernière compétition disputée par cette écurie…

 

Puis nous avons vu s’affronter Supremacy et Reflex, confrontation qui aura probablement donné lieu à l’un des matchs les plus serrés de la compétition jusqu’ici. La première formation, très en difficulté en cette saison de Pro League, avait à cœur de prouver qu’elle pouvait rebondir, et imposer son style de jeu et son expérience sur la scène de la Paris Games Week. La seconde, fraîchement formée, ne pouvait pas jouer sur les mêmes tableaux, et a tenté de faire valoir son agressivité et son skill (dont elle est loin de manquer), pour renverser son adversaire.

Au terme d’un match fou, ce sera finalement la team Supremacy qui aura remporté la victoire sur le score de 2 à 0 (7-5 / 6-2), en se rassurant et en obtenant sa place pour les demis-finale.

 

Après la pause déjeuner, ce fut au tour de Penta et Deus de monter sur scène et de faire parler la poudre. Là encore, nous aurons eu droit à un match très relevé, bien que la formation emmenée par Panix semblait si affamée qu’il semblait très difficile de voir l’équipe de Kopp l’emporter. Ces derniers auront plus que bien résisté, offrant une réelle opposition à Penta, mais ne seront pas parvenu à faire la différence et remporter le match. Score final : 2 à 0 (6-3 / 6-1) en faveur de Penta.

 

Peu avant l’heure du goûter, nous voici déjà à l’heure du dernier quart de finale, certainement le plus attendu de tous. L’ogre Vitality affronte la prometteuse Mockit Academy, emmenée par le jeune prodige de la scène française, Krunch. Le premier round aura directement été marqué par l’agressivité des jeunes de Mockit, qui sont très bien rentrés dans leur match, en imposant un rythme élevé et un très gros travail sur les stratégies mises en place par Vitality. Cependant, comme l’auront souvent fait remarquer les casters, Vitality est un gros, gros diesel. Une fois la machine lancée, il était vraiment difficile de les contrer. Le match s’est ainsi équilibré au fil du match, jusqu’à ce que Vitality prenne le dessus et impose son expérience et sa maîtrise du jeu. Fin de l’aventure pour Mockit Academy, qui n’aura réellement pas à rougir de sa performance. Score final : 2 à 0 (6-2 / 6-1) en faveur de Vitality.

 

 


 

Cette première journée de compétition s’est donc terminée après ce match, et nous avons hâte de poursuivre l’aventure, avec les demis-finale puis les deux finales qui se dérouleront demain.

Dès 08h30, nous pourrons voir s’affronter Millenium et Supremacy, avant que Penta se confronte à Vitality !

Le seul point négatif que l’on pourrait souligner, bien qu’il n’en soit pas réellement un, serait le manque de places mises à disposition du public sur la scène. En effet, si vous avez suivi le stream ou que vous étiez présents à la PGW, vous avez pu voir que le public était présent en grand nombre, et que beaucoup de spectateurs ont assisté aux matchs en étant debout ou bien assis par terre. Mais bon, il est vrai qu’il est facile de se plaindre du manque de places, mais en étant objectif il aurait été difficilement possible de faire mieux, sans gêner les joueurs, l’équipe technique, et le public des stands alentours.

 

Rendez-vous demain pour la suite !

 

Rédigé par Estelle « Pandy », Léo « Gotham » et Florian « Karma ».

Rédigé le 27 octobre 2018 19:55

Laissez un commentaire

Tu dois être connecté(e) pour laisser un commentaire.

PARTENAIRES